Récit
© 2015

 

 

Blog sur mes mésaventures

avec le constructeur DIOGO FERNANDES

sous la marque: Maison V I C T O R

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

 La construction d'une maison représente souvent le rêve d'une vie. Aujourd'hui en procédure,  j'ai le sentiment que le rêve n'est plus...

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

C'est maintenant avec regrets que j'estime m'être dirigé vers le

GROUPE  DIOGO  FERNANDES

afin de faire construire mes maisons.

Je dois déplorer AUCUN accompagnement, AUCUN soutien, AUCUN conseil

des acteurs de ce constructeur

Le constructeur n'a jamais répondu à mes attentes ni à mes nombreux courriers.

 Les acteurs tentent de vous rassurer:

" ne vous inquietez pas..." 

" il y a les assurances qui prennent le relais..." 

" nous serons dans les délais..."

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Mon constructeur ni l'assureur ne veulent me fournir pour l'instant les Conditions Générales & Conditions Particulières de mes assurances "Dommage-Ouvrage & Prix et délai convenu".

Malgré l'Ordonnance du 11 octobre 2012, le constructeur était enjoint à me fournir des documents tels que les contrats de sous-traitants, Conditions Particulières et Générales de mon assurance DO. Le Rendu-Compte de mon assurance DO a été demandé par une Sommation restée sans effet.

Il a fallut faire une procédure devant le JEX pour demander la disposition des documents précisés dans l'Ordonnance.

Le Juge de l'Execution a rendu son Jugement le 18 avril 2014.

Les documents reçus sont incomplets et des montants et des taux ont volontairement été masqués. La procédure de 'liquidation' de l'astreinte est en cours.

Le Juge de l'Execution a rendu son Jugement le 20 mars 2015 (1ere liquidation).

 

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

La qualité des travaux restent à discuter.

j'ai l'impression que les reprises effectuées ne sont pas toujours de grande qualité !

Mégots de cigarettes, sallisures de tout genre, défections et brulages dans le jardin...

A déplorer:

La hauteur des planchers seraient non respectée, quelques surfaces habitables ont subi de légères modifications, les implantations des maisons et dalle du garage ne seraient pas respectées et sont non conforme au Permis de Construire ni au PLU (contôler par un Géomètre Expert, réserves acceptées par le constructeur lors de la réception avec réserves, la Mairie s'est même déplacée lors de la réception).

Un chantier sale extérieurement et intérieurement (des gravats, terre et ciment viennent entâcher les escaliers bois hêtre massif, en autre...)

Les carrelages RDC ne reflètent pas la présentation des docs techniques et des faiences ont dû être refaites après avoir tout arrachées (voir photos de la SDB).

Des placos hydrofuges ne sont pas installés dans toutes les surfaces préconisées par le DTU(rempant au dessus des baignoires par exemple) et un produit hydrofuge prévu pour de la rénovation a été badigeonné en substitution.

Des réservations ne sont pas conformes aux plans d'execution, ce qui procurent une légère modification de surface au sol par un déplacement de coffrage dans une chambre.

Des murs ne sont pas droits et ont dû être repris (regle de 2m).

Les réglages des portes restaient impossible du fait de l'entrepôt des portes en bois à l'extérieur en hiver et des gonds inadaptés aux soutiens. De nouvelles portes ont été commandées et installées.

les capots des volets roulants des lucarnes touchent les extrémités des placos et ne peuvent s'ouvrir pour la maintenance sans devoir couper et refaire les jointures siliconées. des infiltrations d'air restent perceptibles.

Les ouvertures (placos) aux lucarnes ne sont pas tout à fait droites et les poignées tapent dedans sans permettre une ouverture optimum des fenêtres.

Un montant de porte est déjà cassé et a été simplement réparé et masqué par la peinture.

Les menuiseries aux escaliers font entrevoir des jours et des découpes non judiscieuses.

Les soutiens des portes de garage ont du être renforcés.

Les toitures ne sont pas aux normes et présenteraient des non-conformité, car l'isolation touche la tuile (absence de lame d'air), les pureaux ont des distances variables ce qui présentent des décallages horizontaux et verticaux, des découpes ne sont pas parfaites, des tuiles sont ébréchées...

La fermeture de la trappe du vide sanitaire de la dalle du garage est resté inexistante pendant des mois malgré les informations d'insécurité et l'envoie de plusieurs mises en demeure.

Le ferraillage de la dalle du garage est resté sans protection malgré les informations d'insécurité. Des embouts de protections ont été posés après plusieurs mise en demeure.

Et bien sûr, du retard, du retard, du retard....

 

ET LE PROBLEME:

Ni le PDG, ni le responsable de travaux, ni le chef de chantier ne veulent entendre mes doléances, ni répondre à mon avocate, ni reconnaitre :

                                              - des désordres,

                                             - des défauts de construction,

                                             - des malfaçons, et pire

                                             - non-conformité des altimétrie et des implantation des dalles,

                                                    +> entrainant l'absence d'obtention des conformités

                                                    des lots, en violation du PLU en vigueur.

                                                     +> la dalle de garage empietent chez deux voisins,

                                                     vérifié par un géomètre Expert,

                                             - etc...